L’enlèvement parental


On recense environ 1000 enfants enlevés chaque année par l’un des deux parents. Près de la moitié n’est jamais retrouvé.
Cette situation est d’autant plus difficile à vivre quand l’un des parents est originaire d’un autre pays, et décide d’emmener son enfant avec lui.

2493

Cette semaine, le cas de la petite Elise illustre parfaitement le drame que subisse ces enfants pris en otage par leurs parents qui se déchirent. Elise aurait été (d’après son père) enlevée par sa mère, une russe, afin d’être emmenée en Russie. Arrachée à son père par des “gros bras” en plein milieu de la rue, cette petite fille subit cette situation depuis 2 ans. Une première fois enlevée par sa mère et conduite en Russie, elle a été récupérée par son père et donc arrachée à sa mère. c’est ainsi la troisième fois qu’Elise subit un rapt. Quel traumatisme !
La question n’est pas de savoir qui du père ou de la mère a raison. L’enfant a besoin de ses deux parents. Beaucoup de couples se disputent la garde des enfants après le divorce, ce n’est pas rare. Cependant, quand l’un des parents a la possibilité d’emmener son enfant dans un autre pays, cela devient plus délicat.
On se souvient du film “Jamais sans ma fille” qui avait fait pleurer le monde entier, stigmatisant au passage les pays musulmans ! Combien d’affaires semblables chaque année ? Comment résoudre ces conflits ?
Une instance de médiation est mise en place par l’Etat pour tenter de trouver des solutions pour ces familles déchirées, mais elle n’intervient qu’auprès des pays qui ont signé des conventions avec la France (ce qui n’est pas le cas de la Russie par exemple).

Bref, ce sont des situations dramatiques, traumatisantes pour tous les protagonistes, et notamment pour les enfants, victimes des querelles parentales. Comment prévenir ce problème ? Peut-être en favorisant la communication dans le couple. Même en cas de divorce difficile, une médiation devrait être instaurée afin de prévenir un tel drame. En cas de doute sur les intentions de l’autre parent, on peut toujours noter les numéros de passeport, les coordonnées des familles et proches dans le pays du conjoint, toutes les informations qui permettraient de retrouver la trace de l’enfant en cas d’enlèvement, et garder une photo récente.

Le ministère de la justice a mis en ligne un site pour guider les parents en cas d’enlèvement de leur enfant par leur conjoint :
http://www.enlevement-parental.justice.gouv.fr/

Publié par: ABP World Group International Child Recovery Service

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s